rucher multicolore
rucher multicolore
hommes et abeilles. apiculture de ville.
hommes et abeilles.           apiculture de ville.
logo bilan carbone Calculez votre bilan
stagiaire au rucher. stagiaire au rucher.

Association

hommes et abeilles,

 

Formations apicoles


1 place de la commune
38100 Grenoble 

Siret : 509 038 337 00028

Enregistrée comme organisme de formation continue, auprès du

préfet de région Rhône-Alpes

82 38 05119 38.

(ce qui ne vaut pas agrément.)

 

 

 



  Contact merci d'utiliser le

formulaire en ligne

 

logo bienvenue à la ferme, 82 Tarn et garonne 10 ème anniversaire, Bravo !

 

 

Contact : centre écologique

apiculture jardins partagés, coquelicots apiculture jardins partagés

hommes et abeilles c'est :16 ruchers de formation situés dans l'agglomération de Grenoble.

Partenaires

  • Grenoble Alpes Métropole
  • Commune de Pont de Claix
  • Ville de Grenoble
  • Comité d'entreprise ARTELIA
  • Collège Henri Wallon
  • Lycée Louise Michel
  • Comité d'entreprise du Centre de recherche XEROX Europe
  • Musée Dauphinois / Bon accueil
  • Association des Amis du Fort du Saint Eynard
  • Centre de recherche STM / STE
  • Association UQBGP jardins familiaux
  • Association Brind'grelinette
  • Bailleur social SDH
  • Compagnie de Chauffage
  • Commune de Chamrousse
  • Association la Casamaures           Saint Martin le Vinoux   
  • Association Terter commune de la Tronche
  • Lycée E.Mounier   Grenoble.

    

montage de cadres montage de cadres

Questions apiculture en vrac

       - Les abeilles et leur température corporelle.

       - L'abeille du 18 Juin.

       - Le miel sur le toit du monde.

       - A quelle heure ferme-t-on une ruche pour la transhumer ?

       - Je ferme la ruche comment ?

       - Mais mon pote m'a dit que lui les transportait ouvertes !

       - Puis-je transporter mes ruches dans ma voiture ?

       - Anecdote en transhumance.

       - Où trouver des abeilles à l'achat ?

       - Quand faire la récolte d'été ?

       - Qu'est-ce que le miellat ?

       - Comment effectuer la récolte par brossage ?

 

 

 

 

 


 


Les abeilles et leur température corporelle.


 L'abeille est un insecte à sang chaud, elle possède la particularité de modifier sa  température corporelle à volonté.
 Au plein coeur de l'hiver les abeilles se pelotonnent en grappe au centre de la ruche, leur métabolisme se ralenti.
 Engourdies, mais éveillées des abeilles ont été mesurées à 4°c à l'extérieur de la grappe.


 La température de 33°c correspond à celle de l'abeille butineuse au printemps, été et automne.
 Les nourrisseuses, les cirières sont souvent au même moment, d'une température corporelle supérieure car le couvain rechauffé par la présence des nourrisseuses doit se développer à 35°c et la cire doit posséder une température élevée pour se modeler en alvéoles.
 
 Une consommation de miel plus intense permet à l'abeille d'élever à volonté sa température corporelle jusqu'à 48°c.
 Cette découverte fut réalisée par des chercheurs japonais, qui observaient une grappe d'abeilles enserrant un frelon, pillard de la ruche.


Les abeilles en élevant collectivement leur chaleur interne, réussissent à tuer l'ennemi en le cuisant en quelque sorte puisque au delà de 46°c la survie est impossible au frelon.



 L'abeille du 18 Juin.
 

Durant les guerres anciennes, les abeilles accompagnaient via leur miel, les soldats en guerre.
Napoléon, faisait lui aussi suivre ses armées par des chariots remplis de futs de miel.


Le miel était utilisé comme emplâtre sur les vilaines blessures, à la manière de celle remis au goût du jour par feu le Professeur Descottes du CHU de Limoge.


Autre intervention des abeilles dans les conflits humains, lors d'un combat entre les armées grecques et ottomanes, il est fait mention d'une intoxication alimentaire de masse des grecs à l'aide d'un miel naturellement toxique, subtilement présenté aux grecs par leurs ennemis, qui remportèrent la victoire finale.


La résistance française à sû, elle aussi tirer parti de la puissance de feu des colonies d'abeilles à de nombreuses reprises.


Cela fut le cas dans une gare qui reçut dans ses superstructures des ruches destinées à tomber au sol parmi les occupants armés de mitraillettes.
L'opération fut un succès "et pique" lors de l'arrivé du train aux marchandises convoitées, les ruches écrasées au sol et ivres de colère, chassèrent les sentinelles, alors les résistants équipés de vareuses purent se servir et se rapprocher de la victoire pour notre bien.

Le miel sur le toit du monde.

 

Grand conquérant de notre époque,  le néo-zélandais Sir Edmund Percival Hillary
avait emporté avec lui une grande quantité de miel, qui est un sucre lent, pour atteindre le sommet de l'Everest en 1953, puis lors de nombreuses ascensions en himalaya ,ainsi qu'au pôle sud.
Il a consacré une grande partie de sa vie à aider le peuple Sherpa avec l'association Himalayan Trust qu'il a fondée.

Il a ainsi réussi à construire beaucoup d'écoles et d'hôpitaux dans la lointaine région de l'Himalaya, ce qui fut pour lui sa plus grande réalisation.

 

 

A quelle heure ferme-t-on une ruche pour la transhumer ?

 

Une ruche se ferme après le coucher du soleil où le plus souvent pendant son coucher.

 

L'idéal reste à mon goût avant le lever du soleil, car les abeilles sont douces puisque reposées.

Par contre au mois de Juillet pour une transhumance en montagne (je suis grenoblois) il faut avoir fermé les ruches avant 5h 20.


 Dans la journée par temps sec les butineuses sont à l'extérieur de la ruche,
 se sont les abeilles les plus agées.
 Leur rôle est primordial pour l'approvisionnement en: eau, nectar, propolis et pollen


 L'apiculteur doit donc attendre patiemment que ces ouvrières irremplaçables soient rentrées toutes au bercail.
 Il est possible en agissant avec discernement de fermer une ruche en journée sous une pluie installée depuis plusieurs heures où si la température est inférieure à 14°c.


 Il se peut que quelques dizaines de butineuses soient en vol et perdues à la fermeture, mais il faut garder en mémoire qu'une colonie en bonne santé, courant juin héberge plus de 20 000 butineuses pour une Dadant 10 cadres.

 

Je ferme la ruche comment ?

 

RAPIDEMENT !, le fait de venir faire du bruit et des mouvements au trou d'envol, va mettre les gardiennes au nombre d'une centaine en alerte et bientôt en attaque pour repousser l'agression ressentie.
Vareuses et gants paraissent indispensables, l'enfumoir est quasi inutile. La rapidité de fermeture et le fait de réussir du premier coup est primordial.


En effet la moindre ouverture sera exploitée dans la seconde par les gardiennes pour jouer leur rôle, si vousratez votre coup et que trop d'abeilles sortent, il est possible que deux à trois cents abeilles occupent la planche d'envol en moins de deux minutes.


Mais mon pote m'a dit que lui les transportait ouvertes !

 

Oui, effectivement c'est l'usage, je m'explique :

 

 Une colonie qui peuple une ruche élève du couvain dont la température de gestation est de 35°c, cette chaleur est celle de tous les cadres de couvain.
( La dernière ruche que nous avons déplacée ( hier, sous un régime d'averses à 16 h30 ) sur 23 kilomêtres possédait 8 cadres de couvain sur 10 cadres.)


Donc on peut considérer qu'il fait chaud dans la ruche. Très chaud pour un humain !
Le support de toute colonie est la cire, celle-ci fond à 60°C, se ramollit et se déforme en dessous.
Laisser la ruche ouverte permet donc une ventilation possible pour les abeilles pendant le voyage.
Transportées sur l'haridelle ou sur le plateau d'un véhicule, les ruches transhumées; dans ce cas de figure, uniquement de nuit sont rafraichies par l'air qui fouette leurs flancs.


La nuit et l'absence de leur point de repère qu'est le soleil, n'incite pas les abeilles à sortir et la fraicheur est parfaite.
C'est le transport idéal car de surcroit le conducteur se trouve isolé des abeilles, dans sa cabine.

 

En cas de panne du véhicule, l'immobilité ne posera pas de problème de chaleur, par contre le stationnement ne doit pas être sous un lampadaire car les abeilles peuvent sortir attirées par la lueur vive.

Si le jour se lève alors que les ruches sont sur le véhicule,vous allez vivre un dur moment de solitude, en effet elles vont sortir et si vous ne voulez pas abandonner vos butineuses, il faudra laisser tout le jour votre véhicule à la même place. (!)


Donc tel le parapentiste prudent qui prend l'habitude de garder du coin de l'oeil plusieurs terrains d'atterrissages possibles, pensez à repérer un lieu de stockage à proximité, éloigné des commerces, des écoles et autres lieux publics, aires d'autoroutes, juste au cas où...

 

 Transport dans un fourgon tolé, c'est très bien les passagères ailées sont isolées du conducteur, le transport ne peut s'effectuer que ruches ouvertes, de nuit bien évidemment car la fournaise du soleil sur la tôle serait meurtrière.
Sylvie, apicultrice nous relatait qu'une ruche transportée fermée de nuit était morte, cuite dans son miel et sa cire !
Le chargement s'effectue donc juste avant l'obscurité avec vareuses et enfumoir.


 Ces transports ci-dessus décris sont adaptés au long parcours, mais souvent les déplacements se font sur de courtes distances et avec deux où trois ruches seulement.





Puis-je transporter mes ruches dans ma voiture ?

 

Oui, c'est régulièrement effectué par les apiculteurs, qui a  ce jour 18/06/2010 doivent faire une déclaration de transhumance lorsque les limites d'un département sont franchies.


 En voiture style fourgonnette avec cloison de séparation cela rejoint les transports en camion.
 En voiture style 5 portes et break vitré, nous retrouvons l'inconvénient que le conducteur et son éventuels passager ne soient pas isolés des abeilles.
 Le mieux est donc de fermer la ruche avec la grille de trou d'envol baissée et retournée, sinon avec une bande de mousse d'ameubleument.
Par prudence il est vivement conseillé de baisser les vitres arrières pour rafraichir la ruche au maximum et de protéger les ruches du soleil.

Evitez les embouteillages !


Anecdote


Un apiculteur circulait ainsi avec des ruches dans son véhicule, quelques dizaines d'abeilles étaient à l'extérieur des ruches, enfermées dans le véhicule mais aucun problème puisqu'il est vrai que les avettes éparées de leur reine sous un peu désorientées et ne cherchent pas à piquer.
MAIS, la route empruntée menait à l'Alpe d'Huez, cette route de montagne aux 21 épingles fut épique pour notre collègue. Les abeilles saisies par la force centrifuge du véhicule dans les virages, passaient de la vitre droite à la gauche et inversement à chaque virage soutenu.
 Bien sûr, la solution c'est d'accélérer pour que le petit jeu se déroule vers la lunette arrière plus que vers le parebrise mais il ne faut plus freiner, sinon....
 Une solution consiste à positionner une moustiquaire appuyée aux dossiers des sièges avant et coincée par les portières arrières.
 Donc, en conclusion fermez bien vos ruches, bouchez les interstices et virez du bord les abeilles non prisonnières de la ruche, votre sécurité et celle des autres usagers de la route restent prioritaires.

 

Où trouver des abeilles à l'achat ?

 

La plupart des groupements d'achat effectuent des commandes groupées d'essaims auprès de professionnels.  Exigez des souches françaises, garanties par écrit.
La livraison est souvent tardive et la race incertaine.

Le niveau de prix oscille entre 70 et 100 € pour une reine de l'année, pas toujours marquée et une population tenant sur cinq cadres Dadant.
Cette année sur Grenoble, la déception quant à la qualité des essaims semble importante. Souvent ces colonies viennent de l'extérieur de l'Europe, d'Amérique du sud en particulier et ne sont pas adaptées à notre climat.
Vous trouverez la liste des groupements d'achat sur notre site en page :

      groupements d'achat, France, Belgique,Suisse.


Les professionnels vendent bien sûr des colonies, ils sont plus dur à trouver.
Les particuliers passent régulièrement des annonces sur différents sites d'annonces gratuites, la réussite est souvent rapide.

 

Il est consternant par contre, pour un apiculteur sérieux même amateur de voir que la plupart des acheteurs sont régulièrement sans formation apicole et ignares en matière d'entretien d'une ruche.
Plusieurs de nos connaissances ont même refusé de vendre les colonies prévues, par peur de les voir mourrir à court terme !
Donc, n'achetez pas une ruche sur un coup de tête, ou par effet de mode du style Apimondia.
Avoir des abeilles est une responsabilité qui sous-entend un réel engagement en terme de disponibilité.

 

Quand faire la récolte d'été ?

 

La récolte varie évidemment entre le nord et le sud de la France, donc pour un pays de faible altitude la floraison est généralement finie à la fin juin.
Laisser les hausses après cette date amène parfois les abeilles à stocker du miellat dans les hausses et à rendre le miel parfois inextractable, tellement il sêche vite.
En conséquence il vaut mieux anticiper et avoir moins de miel mais un miel plus fleuri et plus fin.


 En montagne la récolte se fait plus ou moins avec un décalage de 15 jours tous les 750 m d'altitude.
 août marque malgré tout la limite ultime de récolte en haute altitude, la neige peut survenir très rapidement après cette date.

 

Qu'est-ce que le miellat ?


C'est un résidu sucré élaboré par certains pucerons à partir de la sève des végétaux, les abeilles attirées par le fort taux de sucre, récoltent le miellat et le stockent dans les alvéoles comme du nectar.


Le taux d'eau est plus bas dès le début d'ou un miel plus visqueux et sombre tels le miel de sapin, de chène ou de chataîgnier...


Les pucerons qui sécrètent le miellat ne résistent pas au gel et par exemple pour espérer une récolte du roi des miel : le sapin, il faut trois semaines d'affilée de températures toujours positives, ce qui est rare même en moyenne montagne.

 

Puis je faire un essaim après la récolte ?


Oui,le moment est propice car la ruche après retrait des hausses se retrouve quelque peu surpeuplée, surtout par grosse chaleur.
Les reines ont tendance à diminuer leur ponte une fois le printemps fini, aussi une diminution du nombre de cadres de couvain apparait-elle. Votre ruchette peut ne recevoir que deux cadres de couvain dont un non operculé (oeufs de moins de trois jours), il n'y a pas à s'inquiéter la future reine intensifiera sa ponte dès l'automne pour avoir une nombreuse population d'abeilles d'hiver.

Charge à vous de placer un ou deux cadres de nourriture prélevés dans la colonie souche, puis de nourrir au sirop à l'automne.
Les traitements anti varroa sont à placer juste après la récolte, deux lanières par ruche et une lanière par ruchette, qui resteront aux abords du couvain pendant 10 semaines.

Comment effectuer la récolte par brossage ?

 

Matériel utile, brosse à abeille si possible en crin de cheval, lève-cadre, vareuse, enfumoir et une hausse vide munie de capots inférieurs et supérieur que l'on pose à coté de la ruche à récolter.
L'horaire oscille entre 11 h et 16 h, en sachant que les abeilles sont souvent moins agressives en fin de matinée qu'en fin d'après-midi.

 

Cette vidéo est explicite :

Cette page vous met l'eau à la bouche ?

 

Nous aurons quelques essaims de race locale disponibles fin Avril sur Grenoble.


Visitez nos

 Actualités

 

Attention nombre limité !

 

    Accueil                             haut de page                                suite >

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© hommes et abeilles, Formation