rucher multicolore
rucher multicolore
hommes et abeilles. apiculture de ville.
hommes et abeilles.           apiculture de ville.
logo bilan carbone Calculez votre bilan
stagiaire au rucher. stagiaire au rucher.

Association

hommes et abeilles,

 

Formations apicoles


1 place de la commune
38100 Grenoble 

Siret : 509 038 337 00028

Enregistrée comme organisme de formation continue, auprès du

préfet de région Rhône-Alpes

82 38 05119 38.

(ce qui ne vaut pas agrément.)

 

 

 



  Contact merci d'utiliser le

formulaire en ligne

 

logo bienvenue à la ferme, 82 Tarn et garonne 10 ème anniversaire, Bravo !

 

 

Contact : centre écologique

apiculture jardins partagés, coquelicots apiculture jardins partagés

hommes et abeilles c'est :16 ruchers de formation situés dans l'agglomération de Grenoble.

Partenaires

  • Grenoble Alpes Métropole
  • Commune de Pont de Claix
  • Ville de Grenoble
  • Comité d'entreprise ARTELIA
  • Collège Henri Wallon
  • Lycée Louise Michel
  • Comité d'entreprise du Centre de recherche XEROX Europe
  • Musée Dauphinois / Bon accueil
  • Association des Amis du Fort du Saint Eynard
  • Centre de recherche STM / STE
  • Association UQBGP jardins familiaux
  • Association Brind'grelinette
  • Bailleur social SDH
  • Compagnie de Chauffage
  • Commune de Chamrousse
  • Association la Casamaures           Saint Martin le Vinoux   
  • Association Terter commune de la Tronche
  • Lycée E.Mounier   Grenoble.

    

montage de cadres montage de cadres

Cours, conseils, connaissances...

 

 

Nous avons toujours privilégié le partage de notre savoir sur l'ancien site de l'association  (115 pages, 468700 visiteurs en 4 ans).

Ce dernier étant actuellement banni suite à une infection virale sévère, ce site plus sécurisé pour vos PC comblera, nous l'espérons vos attentes.

 

Christophe Faucon. Rédacteur en chef.



les 5 outils indispensables.

 

 

 

 

 



le matériel de base

Pour visiter une ruche, il va falloir attendre que la température extérieure soit supérieure à 14°c.
Ouvrir une ruche en-dessous de cette limite, va trop refroidir la ruche et peut la condamner si cette dernière est faible.
Il convient de ne pas ouvrir avant le mois de Mars et d'attendre d'avoir constaté les traces sur la planche d'envol que font inévitablement les abeilles lors de leur vol de propreté.

 

Durant l'hiver les abeilles présentes dans la ruche sont uniquement des femelles, aucun faux-bourdon n'a survécu à son expulsion provoquée par les avettes lorsque la période de floraison et de fécondation s'est terminée. ( septembre )
Cela n'empêche que les avettes qui ont passé l'hiver, regroupées autour de leur reine pour la protéger du froid, ont besoin dès les premières hausses de température, de sortir pour se soulager les intestins provocant les fameuses petites traces sur la planche d'envol.

 

L'entretien de la parcelle autour, mais surtout devant la ruche est facilité par grand froid, les abeilles ne sortant pas encore, l'usage des engins motorisés en est facilité, les abeilles n'appréciant pas du tout les débroussailleuses et autres tondeuses.
l'utilisation de la faux réserve aussi des surprises...

 

D'une manière générale, l'abeille comme les êtres humains est plus réceptive et plus calme le matin, c'est un moment à privilégier pour les visites.
Il est intéressant d'attendre que le soleil frappe la ruche, cela permet d'avoir moins de population sur les cadres,
les butineuses étant au travail à l'extérieur.
Pour être agréable à ces demoiselles, il convient d'éviter de se parfumer et de ne pas consommer d'alcool, certaines odeurs ne plaisant pas aux abeilles.

 

Premier contact

 

Posséder un rucher accessible en voiture est un grand luxe, le matériel apicole :

ruche, hausses, toit, plancher de rechange étant assez lourd.
le matériel utilisé lors des visites est toutefois léger.

 

L'incontournable est l'enfumoir,

L'enfumoir, par sa fumée il va permettre à l'apiculteur d'intervenir dans la ruche, l'abeille comme tous les animaux craint le feu, si la ruche venait à être prise dans un incendie, le réflexe des avettes va être de se diriger vers les cadres porteurs de nourriture afin de prendre un maximum de provision en vue de l'exode.
L'apiculteur piège donc les abeilles avec son enfumoir, et par la dispersion de la fumée sur les têtes de cadres et sur le flot des curieuses qui montent à sa rencontre, va avoir une action directe en faisant redescendre la population dans le corps de ruche.


Le premier geste à effectuer avant d'ouvrir une ruche est de dire bonjour à la colonie, l'apiculteur va se placer sur le coté de la ruche et posant le col de l'enfumoir près du trou d'envol, va envoyer 2 ou 3 souffles dans la ruche.
L'effet est immédiat alors que le bourdonnement des abeilles était calme et d'une sonorité assez grave, dès l'apparition de la fumée l'alerte se propage le bourdonnement gagne en intensité devient plus rapide et plus aigû.
La colonie est prévenue de votre visite, les gardiennes voletent autour de l'apiculteur protégé par une vareuse , fragile mais efficace.

 

La vareuse est un vêtement léger de couleur blanche ou écrue.
Le grammage du coton dans lequel elle est confectionnée est inférieur à celui d'un tee-shirt, très fine elle permet de ne pas avoir trop chaud lorsque l'on opère au-dessus de la ruche.
Il faut se souvenir que la température idéale de la ruche est de 35°c., aussi ressent-on cette bouffée de chaleur qui monte au visage à l'ouverture du couvre-cadre.


La vareuse par sa couleur claire, fait que si les abeilles nous distinguent, nous leur apparaissons un peu comme dans un halo de brouillard et cela va éviter qu'elles repèrent trop facilement, les articulations qu'elles vont privilégier si elles piquent.

La vareuse par sa finesse de tissu ne protège pas des piqûres, éviter les attaques revient à l'apiculteur qui par son calme, l'attention portée aux manipulations, va se faire accepter de ses abeilles.


Il est à noter que les abeilles ont une bonne mémoire, si les visites précédentes se sont bien déroulées, elles seront moins belliqueuses, qu'à la première visite.





Le  lève-cadre, formidable outil, la  brosse à abeille.


    Le lève-cadre, compromis entre le pied de biche et le ciseau à bois, est adapté pour décoller le couvre-cadre par son extrémité ciseau à bois. La largeur de ce dernier évite de déchirer le bois, aide à décoller la propolis.
    Les abeilles pour éviter la fuite de la chaleur par les interstices ou les fissures du bois, les colmatent depuis l'intérieur de la ruche avec de la propolis, résine qu'elles récoltent sur les bourgeons de certains arbres, le saule entre autre. Cette résine est très efficace et lorsque les températures sont fraiches, c'est un véritable ciment dur à couper.
    Le coté pied de biche  du lève cadre permet lui, de disposer d'un grattoir efficace et va servir à faire levier sur les têtes de cadre que l'on va devoir décoller aus deux extrémités avant de les soulever.
     La brosse à abeille avec ses poils en crin de cheval permet d'écarter délicatement les abeilles des surfaces du cadre que l'on veut examiner. Elle fait gagner du temps aussi lors du transvasement d'une colonie.
 
 
 


     La bonne vieille ruche


     Trois modèles de ruches sont communément utilisés en France:

     Dadant, Langstroht, Voirnot.

 

Toutes ces ruches sont équipées de cadres amovibles et sont divisibles.
Les cadres sont amovibles, il est possible de les soulever alternativement, de les décaler à volonté dans le corps de ruche.
Les ruches sont dites divisibles car elles sont contituées de différentes parties : plancher, corps de ruche, hausse de ruche, toit.
Les différentes parties vont se rajouter( corps/hausses ) ou s'enlever selon le besoin de volume qui évolue suivant la saison.
Les toits peuvent être plats, et recouverts d'une tole mise en forme, ce type de toit est très utilisé par les professionnels car très pratique pour empiler les corps de ruche les uns sur les autres lors de la transhumance; bien pratique aussi lors de la visite au rucher pour poser momentannément du matériel.


Les toits chalets, présentent l'avantage d'offrir un volume intérieur permettant de placer facilement le nourrisseur en hiver, ou un isolant épais. Du point de vue esthétique, il embellit l'aspect des ruches.
 

   Les différents éléments, cadre de corps,couvre cadres.


      Sur la photographie, nous pouvons voir posé dans l'herbe le toit plat de la ruchette.
     Contre le corps ouvert de la ruchette qui est peinte à la thermopeinture; sensée diminuer la montée en température de la ruche soumise à un fort ensoleillement,
     ce trouve le couvre-cadre qui se positionne comme un chapeau au-dessus du corps de ruchette, il est constitué d'une fine planchette de lamellé-collé ouverte en son centre du trou de nourrissement.
     Un cadre de corps émerge de la ruchette, 4 autres identiques trouvent place à ses cotés.
      Dans le but de faciliter les manipulations au rucher, il est important que l'on choisisse un type de ruche unique afin d'avoir des cadres de hausse et de corps qui soien

interchangeables.
       les gants n'apparaissent pas dans les outils indispensables, pourtant les néophytes ont intérêt à en porter le temps de se familiariser avec le fait d'avoir des promeneuses sur les mains. les gants en cuir de couleur claire sont à conseiller.


    La ruchette,
    Les ruchettes sont indispensables pour la bonne gestion d'un rucher, légères constituées de 5 cadres, elles vont permettre de récupérer des essaims, qui même gros y trouveront  un abri adapté à leur volume.l'apiculteur  pourra  la porter sur l'échelle avec lui si l'essaim à recueillir est placé en hauteur.
    Elles offrent l'avantage de pouvoir être placées comme ruchettes pièges à une vingtaine de mètres du rucher avec des cadres propres et de fixer des essaims que l'on aurait laissé s'échapper.<br/>
    Enfin, lorsqu'une ruche parait trop populeuse, elles vont recevoir 2 ou 3 cadres de couvain, des cadres de nourriture et quelques milliers d'abeilles, permettre l'élevage d'une nouvelle colonie.

        Conseils
     *  L'enfumoir par ses flammèches peut provoquer un incendie.

Il est bien de positionner à l'extrémité intérieure du bec de l'enfumoir, de l'herbe fraiche ou
    une petite grille métallique style moustiquaire qui empêche les noyaux d'olive concassés qui s'utilisent parfois de tomber dans le corps de ruche ou à l'extérieur.
    
     * Le lève-cadre est à repeindre régulièrement en rouge ou en orange, cela permet de le retrouver rapidement dans l'herbe.


     * Si vous retirez des cellules royales de la ruche, elles contiennent de la gelée royale, consommez-là !



Cette page vous met l'eau à la bouche ?

 

Nous aurons quelques essaims de race locale disponibles fin Avril sur Grenoble.


Visitez nos

 Actualités

 

Attention nombre limité !

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© hommes et abeilles, Formation